Nappes anti-tâches

Les nappes anti-tâches > accès site professionnel 

Une nappe est un linge de maison utilisé pour recouvrir entièrement une table afin de la protéger et de la décorer.
Les nappes apparaissent sur les tables au Moyen Âge et servent à s'essuyer les mains. 
À la Renaissance, la nappe est souvent tissée en lin et brodée avec les armoiries de l'hôte. 
Le lin demeure le tissu de prédilection des gens fortunés, le chanvre étant jugé trop grossier. 
Au xixe siècle, les toiles cirées se répandent, ainsi que les nappes de dentelle. 
Ce n'est qu'après la Seconde Guerre mondiale que les nappes de papier sont adoptées dans la restauration.
Aujourd'hui, il existe des nappes en polyester traitées anti-tâchesdes toiles cirées en PVC
et Il en existe des rondes, carrées, rectangulaires, selon les formes de table.

Définition du CRNTL 

Linge que l'on étend sur la table pour prendre les repas. Dans la grande salle à manger fraîche, la nappe toute blanche était une joie pour les yeux, et le café au lait, très chaud, semblait exquis (ZolaDébâcle, 1892, p.401).Dans dix maisons peut-être, où les jeunes filles sont artistes, se copie la grande nappe de Cluny, avec ses quarante-huit carrés de filets, tous différents (AragonBeaux quart., 1936, p.10).V. damasser ex.
SYNT. Nappe carrée, ovale, rectangulaire, ronde; nappe brodée, damassée, ornée de dentelles, unie, à carreaux, à fleurs, de couleur; nappe de coton, de lin, de métis, de nylon, de papier, de (grosse, fine) toile, de/en plastique; nappe de six, huit, douze, dix-huit couverts; nappe à thé; nappe couverte de miettes, tachée de vin; mettre, enlever, plier la nappe; broder une nappe.
− Expressions
♦ Mettre la nappe (vieilli). Donner à dîner. Elle pensa à Marcel, chez qui elle allait; et (...) elle se demandait par quel miracle on avait mis la nappe chez lui (MurgerScènes vie boh., 1851, p.236).
La nappe est toujours mise dans cette maison. ,,On y trouve à manger à quelque heure qu'on y vienne`` (Littré). Synon. la table* est toujours mise.Il est rare qu'on n'y voie pas des paysans attablés à toute heure du jour, car la nappe y est toujours mise, soit pour les ouvriers, soit pour ces innombrables survenants (Lamart.Confid., 1849, p.64).
Trouver la nappe mise (vx). Dîner chez les autres; faire un beau mariage. (Dict. xixeet xxes.).
B. − P. anal., LITURG. CATH.
1. Nappe (d'autel). Linge de lin ou de chanvre dont on couvre l'autel pour la célébration des messes. Il faut fourbir les candélabres, changer la nappe d'autel, vérifier les ornements, emplir les vases de feuillages et de fleurs (Martin du G.Vieille Fr., 1933, p.1048).
2. Nappe (de communion). Linge long et étroit étendu devant les fidèles qui communient ou garnissant la balustrade de la table de communion. Quand elle pense à la religion, elle voit son église, son confessionnal, la nappe de la communion, les quelques prêtres qu'elle a connus, le livre de catéchisme où elle a étudié petite fille (BourgetDisciple, 1889, p.75).Et devant une longue nappe, saisie, à chaque bout, par un religieux, tous s'agenouillaient pour communier (HuysmansOblat, t.1, 1903, p.262).
grossiste Nappes anti-taches pas chere

Il y a 113 produits.

Affichage 1-100 de 113 article(s)

Filtres actifs